Étoiles Montantes

Dimanche 4 février 2024!

En savoir plus
  • #PdL50years
  • #PdL2023
  • #PrixdeLausanne

Friedemann Vogel

Curriculum Vitae

Premier danseur, Stuttgart Ballet
Lauréat, Prix de Lausanne 1997
Membre du Jury, Prix de Lausanne 2022
Artiste invité, Gala des étoiles – Prix de Lausanne 2023

Gagner le Prix de Lausanne est sans aucun doute une étape majeure. En fait, pour moi, rien que le fait de participer au concours a changé ma vie ; en tant que jeune danseur, rencontrer différents danseurs du monde entier a été très enrichissant, et m’a vraiment préparé à une carrière pour notre art très exigeant. Au fil des années, de nombreux participants au Prix ont fait de grandes réussites dans le domaine de la danse. Je pense donc qu’il s’agit non seulement d’une forme de validation prestigieuse, mais aussi d’un coup de pouce incomparable en début de carrière, qui vous motive à ne jamais cesser d’atteindre de nouveaux sommets.

Friedemann Vogel est né à Stuttgart (Allemagne), a terminé sa formation de ballet à l’Académie Princesse Grace de Monte Carlo grâce à la bourse John Gilpin de la Princesse Antoniette de Monaco. Il a démontré son talent exceptionnel en remportant plusieurs prix de concours internationaux de danse.  En 1997, il a remporté le Prix de Lausanne, la médaille d’or du Prix de Luxembourg, le concours Eurocity en Italie et en 1998, il a remporté le concours Jackson aux États-Unis.

En septembre 1998, Friedemann Vogel a rejoint le Ballet de Stuttgart et a rapidement gravi les échelons. En 2002, il a été promu premier soliste, le plus haut rang de la compagnie. La même année, il a également remporté le très convoité prix Erik Bruhn à Toronto, au Canada. Friedemann Vogel a été élu deux fois danseur de l’année par le sondage international des critiques de danse du magazine TANZ, pour 2010 et à nouveau pour 2019. En juin 2011, Friedemann a été nommé meilleur danseur masculin par le magazine de danse italien Danza&Danza. Son répertoire comprend des rôles titres dans les classiques, ainsi que des rôles principaux dans des pièces de chorégraphes allant de Cranko et Balanchine à Robbins et Kylián, de Neumeier à Forsythe et McGregor.

Friedemann Vogel a été invité à danser en tant qu’artiste invité par les compagnies les plus prestigieuses comme le Théâtre Mariinsky de St. Petersbourg, le Théâtre du Ballet Bolchoï de Moscou, le Teatro alla Scala de Milan, le English National Ballet, le Ballet National de Chine, le Ballet de Tokyo, le Ballet de Hong Kong, le Ballet de Santiago au Chili, le Ballet National Finlandais, le Staatsballett de Berlin et le Bayerisches Staatsballett, le Teatro dell’Opera di Roma, le Royal Swedish Ballet, le Vienna State Ballet, le Ballet national de Corée et le Béjart Ballet Lausanne. Depuis septembre 2014, Friedemann Vogel est directeur invité du Théâtre Mikhailovsky de Saint-Pétersbourg. En septembre 2015, il a obtenu le titre national de “Kammertänzer”. En 2016, il a reçu le “Prix MAYA”. En octobre 2020, il s’est distingué comme interprète exceptionnel au travers du Prix Allemand de Danse. En 2021, Friedemann Vogel a été choisi pour être l’ambassadeur de la Journée Internationale de la Danse afin de rédiger le message officiel pour l’Institut international du théâtre, sous le patronage de l’UNESCO.

Premiers rôles

Afternoon of a Faun (Jerome Robbins); Apollo (George Balanchine): Apollo; Ballet Imperial (George Balanchine): premier rôle; Bella Figura (Jiří Kylián) : Pas de deux; Bolero (Maurice Béjart): premier rôle; Brouillards (John Cranko) : Bruyère; Dances at a Gathering (Jerome Robbins): Role in Green; Diamonds (George Balanchine): premier rôle; Edward II (David Bintley): Edward II; Forgotten Land (Jiří Kylián): White; Fratres (John Neumeier); Gaîté Parisienne (Maurice Béjart): Pas de deux “The Lovers”; Giselle (Production: Reid Anderson, Valentina Savina)(Patrice Bart)(Yvette Chauviré): Duke Albrecht; Grand Pas Classique by Daniel Auber; Herman Schmerman (William Forsythe); In The Middle, Somewhat Elevated (William Forsythe); Initials R.M.B.E. (John Cranko); Kaash (Akram Khan); Kazimir’s Colours (Mauro Bigonzetti): rôle principal; La Bayadere (Natalia Makarova) (Yuri Grigorovich) : Solor; La Chauve-Souris (Roland Petit): Johann; La fille mal gardée (Sir Frederick Ashton): Colas; La Sylphide ((Peter Schaufuss), (Erik Bruhn) after August Bournonville)): James; Legende (John Cranko); Les Sylphides (Michail Fokine): Poet; Marguerite and Armand (Frederick Ashton): Armand; Manon (Kenneth MacMillan): Des Grieux; Mayerling (Kenneth MacMillan): Crown Prince Rudolph, Mopey (Marco Goecke); Nachtmerrie (Marco Goecke); Onegin (John Cranko): Onegin and Lenski; Poème de l’extase (John Cranko): premier rôle garçon amoureux; Raymonda 3.Act (Rudolf Nureyev): Jean de Brienne; Ricercare (Glen Tetley); Romeo and Juliet (John Cranko), (Kenneth MacMillan), (Derek Deane) : Romeo; Slice to Sharp (Jorma Elo); Songs of a wayfarer (Maurice Béjart) rôle Nureyev; Stravinsky Violin Concerto (George Balanchine); Swan Lake (John Cranko),(Derek Deane), (Yuri Grigorovich), (Rudolf Nureyev), (Asaf Messerer): Prince Siegfried; Symphony in C (George Balanchine): 1er mouvement; The Dream (Frederick Ashton): Oberon; The Four Temperaments (George Balanchine): Sanguinic; The Lady and the Fool (John Cranko): Moondog, Prince; The Lady of the Camellias (John Neumeier): Armand Duval et Graf N.; The Sleeping Beauty (Márcia Haydée after Marius Petipa): Prince Désiré; The Song of the Earth (Kenneth MacMillan): Messanger of Death; The Vertiginous Thrill of Exactitude (William Forsythe); Theme and Variations (George Balanchine): premier rôle; Voluntaries (Glen Tetley): Pas de trois

Rôles spécialement conçus

Adagio Assai (Bridged Breiner); Cadavre Exquis (Guillaume Cote); Carlotta’s Portrait (Christian Spuck); Copelia at Teatro alla Scala (Derek Deane): Franz; Creatures with the Tokyo Ballet (Patrick de Bana): premier rôle; EDEN / EDEN (Wayne McGregor); Fancy Goods (Marco Goecke); Giselle (Irina Lukasova): Duke Albrecht; Il Concertone (Mauro Bigonzetti); Le petit rien (Christian Spuck); Mono Lisa (Itzik Galili); Metrof (Shaked Heller); nocturne (Christian Spuck); Nuit Blanche (Sébastien Bertaud); Orlando (Marco Goecke): rôle titre; Raymonda at Teatro alla Scala (Sergej Vikharev): Jean de Brienne; Source (Edward Clug); still.nest (Dominique Dumais); Strictly Gershwin (Derek Deane); Taiyō to Tsuki (Martin Schläpfer); The Chambers of a Heart (Itzik Galili); The Firebird (Sidi Larbi Cherkaoui); The Shaking Tent (Marc Spradling); The Sleeping Beauty (Derek Deane),(Cyntia Harvey): Prince Desiré; Tristesse for ”Kings of the Dance” (Marcelo Gomes); Two Pieces of Matter against the Gravitational Force (Jean Christophe Blavier)

Récompenses

  • Prix de Lausanne 1997 (prix cash)
  • Prix de Luxembourg (médaille d’or)
  • Jackson Competition USA (médaille de bronze)
  • Eurocity Competition (médaille d’or)
  • Prix Erik Bruhn 2002
  • “Danseur de l’année” en 2010 par les critiques internationaux du magazine TANZ
  • “Best male dancer 2011” par le Danza&Danza Magazine (Italie)
  • Prix Léonide Massine du ”Meilleur danseur masculin” en 2012, Positano (Italie)
  • Prix MAYA 2016 par Ballet2000, Cannes, France
  • “Danseur de l’Année” en 2019 par les critiques internationaux du magazine TANZ
  • Prix “Outstanding Performer” lors du German Dance Prize en 2020