Registration is open!

Registration for the Prix de Lausanne 2023 is now open! You have until September 30th to submit your application. Don't miss it!

Read more

Politique de santé

Le Prix de Lausanne se distingue des autres concours par une approche holistique et éthique. Depuis 2000, un bilan de santé a été introduit dans la procédure d’inscription, en collaboration avec un médecin consultant spécialisé. Le Prix de Lausanne défend fermement le principe selon lequel, pour être un bon danseur, il faut être en bonne santé physique et mentale. Bien que les canons esthétiques du ballet classique exigent que les danseurs et les danseuses soient sveltes, il est essentiel que l’importance accordée à ce critère ne compromette pas leur état de santé et n’ait pas d’influence néfaste sur leur future carrière.

La politique de santé du Prix de Lausanne : pourquoi et comment ?

Atteindre des performances de très haut niveau en ballet classique exige des compétences physiques, mentales, techniques et artistiques exceptionnelles. En même temps, et malgré les niveaux élevés d’effort physique impliqués, les critères esthétiques du ballet encouragent les danseurs à être maigres. Pour atteindre ce qu’ils pensent être le degré de maigreur requis, les danseurs contrôlent très souvent leur poids en limitant rigoureusement leur apport énergétique. Ce type de restriction chronique des calories, pour maintenir une maigreur excessive, est extrêmement néfaste pour la santé du danseur, à court et à long terme. Il existe de nombreuses preuves que la maigreur excessive et la malnutrition affectent la croissance physique, le développement pubertaire, la morbidité, la mortalité, le développement cognitif, la reproduction, les performances physiques et la santé osseuse, ainsi que l’augmentation du risque de plusieurs maladies chroniques à l’âge adulte. Compromettre la santé dans la poursuite de la minceur ne réduira pas seulement la capacité du danseur à supporter les rigueurs d’une carrière professionnelle, cela peut aussi avoir des conséquences graves et extrêmes. Certains de ces risques sont les suivants : arythmie cardiaque et risque de crise cardiaque, insuffisance rénale santé osseuse réduite et risque de fractures de stress et d’ostéoporose, fertilité réduite ou altérée, système immunitaire supprimé, entraînant un risque d’infection, amincissement et perte de cheveux, problèmes de peau.

Lisez l'article complet pour en savoir plus !